AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
N'hésitez pas à voter toutes les deux heures pour le forum ici ! I love you
Inscriptions à la première intrigue ici ! ghost

Partagez | .
 

 i'm ready for the fight, and fate • CELESTE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
Invité

MessageSujet: i'm ready for the fight, and fate • CELESTE.   Sam 14 Sep - 22:36




Celeste Copenhague
il faut croire qu'c'est la société, qui m'a définit'vement abîmé
✩ ✩ ✩ [url=http://]✩[/url] ✩ ✩ ✩



credits © yours/tumblr.

boats and waterfalls
PRENOM(S) ~ celeste, louane. NOM ~  Copenhague.  DATE ET LIEU DE NAISSANCE ~  Le 18 décembre 1989. AGE ~  vingt-trois ans.  ORIGINES ~  sa mère est norvégienne. Quant à son père, il vient du danemark. METIER/ETUDES ~  journaliste ethnologue. STATUT ~ célibataire. LOYER ~ appartement. TRAITS DE PERSONNALITE ~ forte ; impulsive ; incomprise ; perspicace ; compliquée : imprévisible ; joyeuse ; avenante ; extrême ; colérique ; fragile ; originale ; schizophrène ; entêtée ; fière ; vengeresse ; drôle ; vulnérable ; rieuse ; moqueuse ; protectrice ; insolente ; tête en l'air ; libre. GROUPE ~  RIVERDELL.



Doit avouer qu'elle a énormément de mal à s'attacher. On la caractérise comme étant trop "lisse". Il est difficile de la marquer, ou de l'impressionner. C'est une difficulté qu'elle tente de dompter, malgré tout ▧ Elle est passionnée par les histoires de crimes. Elle a, d'ailleurs, suivi une option de criminologie durant ses années de faculté. L'histoire "Bonnie and Clyde" est, pour elle, une véritable légende qui n'a plus aucun secret pour elle ▧ Unique en son genre, elle ne réalise pas réellement tout ce qu'il y a autour d'elle et prend la vie comme elle vient. Elle a d'ailleurs de gros problèmes de concentration, elle paraît toujours distraite, ce qui lui a posé un gros soucis à l'école, malgré des résultats plus qu'excellents. Elle n'a pas conscience du regard des gens et de la réalité. Cet air insouciant et décalé lui a valut de nombreux préjugés, notamment celle d'une droguée à la cocaïne ou au cannabis, ou que sais je encore ▧ elle a toujours été passionnée par l'ethnologie. Elle a, d'ailleurs, beaucoup voyagé, et a le contact facile. Elle espère passer sa vie à conquérir le monde, aller de pays en pays, et vivre sa vie d'Indiana Jones en observant la nature humaine selon les territoires. Pour cela, elle s'en est donnée les moyens, et a donc passé deux années en fac de psychologie, temps durant lequel elle s'est permis d'ajouter deux ans en littérature et philosophie antique, puis elle a enchainé avec quatre années en école de journalisme. Son originalité et son intelligence lui ont permis de décrocher un travail seulement deux mois après l'obtention de son diplôme ▧ le tatouage d'un arbre, un saule pleureur, est gravé sur sa peau, sur son omoplate précisément. Elle a un œil différent sur la vie, et considère les arbres avec beaucoup de symbolique, considérant qu'il s'agit là du signe de vie originel ▧ Elle est passionnée par la photographie et le théâtre. Elle a toujours un appareil photo d'une somme folle sur elle (cadeau de ses parents pour ses vingt ans), et elle a eu la chance de faire plusieurs années de théâtre. Elle était d'ailleurs particulièrement douée, et admirée par les autres élèves. Elle avait une aisance, une ingéniosité, et une folie qui avait contraint le professeur de tomber amoureux de cette élève tout à fait particulière. Son premier amour a donc été un artiste, un professeur de théâtre de treize ans de plus qu'elle, ce qui n'a étonné personne, soit dit en passant ▧ Elle a incroyablement peur de la nuit. Elle qui a l'air si insouciante, dans son monde, est terrorisée par le noir et l'ambiance qui s'en dégage. Elle n'est jamais à l'aise lorsque le soleil tombe, autant dire qu'elle est même torturée, une vraie enfant. Elle a d'ailleurs beaucoup de mal à dormir seule, elle a besoin d'être protégée à ce moment là. Elle adore dormir dans les bras de quelqu'un  ▧ elle n'est pas pudique, loin de là. Elle n'est pas vulgaire, sa prestance et son intelligence l'en empêchent, mais elle est dénuée de tout complexe. Elle pourrait très bien sortir de sa salle de bain entièrement nue alors que deux amis mâles se trouvent juste à côté. Elle n'a jamais compris pourquoi on lui faisait la remarque ▧ elle adore lire des romans policiers, elle croit aux vies antérieures et à la réincarnation, elle est dotée de la capacité à savoir si une personne ment ou non, et elle est totalement accro aux nounours en chocolat, elle ne peut jamais partir de chez elle tant qu'elle n'en a pas quelques paquets dans son sac. Une fois, elle a d'ailleurs oublié son sac dans un supermarché, et celui qui l'a retrouvé pensait qu'il s'agissait soit d'une maman soit d'une gamine ▧ au cours de son adolescence, elle a essayé toutes les couleurs possibles. Le blond/blanc, le blond foncé, le brun, le noir, le châtain foncé, le châtain clair, le blond aux pointes rouges rosés, et même le turquoise dans un excès de folie. ▧ On pourrait penser qu'il s'agit d'une fille sereine sans réel soucis. Dans son monde, très spécial, mais sereine. Pourtant, ce n'est pas vraiment le cas. Il y a deux ans, on lui a diagnostiqué une schizophrénie. Plus elle grandit, plus les crises se multiplient.


Dernière édition par Celeste Copenhague le Dim 15 Sep - 0:59, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Invité

MessageSujet: Re: i'm ready for the fight, and fate • CELESTE.   Sam 14 Sep - 22:37





streets you run afree

I ~ AVEZ-VOUS DÉJÀ ÉTÉ LA CIBLE DU CORBEAU ? pas encore, et ça lui va très bien. Sa tranquillité lui est chère.
II ~ D’APRÈS VOUS, LE CORBEAU, C'EST QUI ? Elle n'en a pas la moindre idée, mais s'évertuera de le découvrir si elle en devenait la cible.
III ~ LE CORBEAU, IL VOUS FAIT PEUR OU PAS ? Pas plus que cela. Elle vit sa vie, et tentera de prendre sa revanche si on la titille, tout simplement.
IV ~ DANS LE QUARTIER, VOUS ÊTES PLUTÔT GRAND BRUIT OU CELUI QU'ON REMARQUE A PEINE ? discrète, et pourtant original, elle se fait remarquer malgré elle.
V ~ SINON, VOUS SERIEZ CAPABLE, VOUS, D'EFFRAYER CE BEAU MONDE AVEC VOS SALES PETITES NOTES ? Si elle avait une raison pour le faire, oui, largement.


let me come home
Aidan, avachie de tout son lit sur son lit, fut, cette nuit-là, surpris par un bruit pour le moins familier. Il lui fallut une bonne minute pour émerger, afin de quitter - à contrecœur - les bras de Morphée. Quelqu'un tambourinait à sa porte. Ses yeux noirs firent la navette entre le plafond et le réveil-matin. Trois heures du matin ? Soit il y avait un problème, soit il s'agissait d'un cambriolage. Dans les deux cas, il était de mauvaise humeur. Il se dirigea vers la porte, et fit l'effort d'ouvrir ses yeux encore fatigués. A travers l'outil, il crut reconnaitre les traits fins d'une jeune femme, sa nouvelle voisine, fraichement arrivée dans l'immeuble. Il fronça les sourcils. Que venait-elle foutre là, celle-là ? Il hésita, souhaitant aller se recoucher, mais se décida enfin à ouvrir la porte, retrouvant devant lui une pauvre jeune homme au visage inquiet. Eu ... Excuse moi, je sais il est tard, et tout, et tout ... On ne se connait pas, ni rien, mais ... J'ai peur, la nuit. Je déteste ça. Et là, dans mon appartement, je suis toute seule, et en plus, il y a l'orage, et c'est plus que je ne peux en supporter. Alors ... Est ce que je peux passer la nuit chez toi ? Je sais, c'est étrange, on ne se connait pas, et je débarque, comme ça, comme une gosse ... Mais crois moi, je te jure, je serai discrète. Une souris, tu m'entendras même pas, et demain matin, avant même que tu ne te réveilles, je serais partie. Zoup, plus là. Tu n'entendras plus parler de moi. Mais ne me laisse pas toute seule ... Le jeune homme leva un sourcil, incrédule. Était-elle en train de se moquer de lui ? Était ce un rêve ? Il ne pouvait y croire. Pourtant, il voyait dans ses yeux à quel point elle était terrifiée. Et il la regardait, elle, cette belle - il fallait bien le reconnaître - jeune femme, tremblant comme un chaton sous la pluie. Elle venait, en pyjama, toquer à sa porte, lui, l'inconnu. Elle ne cachait pas sa peur, aussi honteuse, futile et enfantine soit-elle. Oui, elle venait tout naturellement avouer à un parfait inconnu sa peur la plus honteuse, la plus profonde, simplement pour ne pas rester seule. Lui, avait toujours tout caché à tout le monde. Lui, le loup solitaire, le loup blessé, le loup arrogant. Il voyait en elle une âme si douce, si fragile. Il l'observait, dans son pyjama deux fois trop grand pour elle, ses cheveux en bataille, et c'est avec surprise qu'il s'entendit dire : Entre. Je te préviens, mon chien ronfle dans le salon. Et voilà qu'il laissa entrer cette inconnue, en pleine nuit. Une inconnue unique, imprévisible, enfantine. Il s'était recouché, et rendormit aussitôt. Il en rêva, de cette demoiselle. Le lendemain matin, à son réveil, elle était partie. Avait-il rêvé ? Impossible. Il sentait encore son parfum sur la couverture du canapé, et un "merci" griffonné sur un papier arraché à la volée trainait sur la table de la cuisine. Les jours passèrent, il ne la recroisa pas. Chaque soir, il s'étonnait à l'attendre, la voir débarquée sans pudeur avec son coussin, sa peur gravée sur son visage, mais il n'en fut rien. Il ne savait pas pourquoi, mais ce petit quelque chose chez elle l'avait touché, charmé. Quelque chose d'unique, de vivant, de sincère.


...


Six jours après cela, il perdit son père. Ils n'étaient pas vraiment proches, d'ailleurs, Aiden n'était proche de personne. Mais cette mort le toucha profondément. Bien entendu, il laissa sa peine s'exprimer chez lui, à l'abris des regards, n'affichant qu'un regard impassible une fois à l'extérieur. Était-il insensible, pensaient les autres ? C'était uniquement ce qu'il voulait bien faire croire. Bien entendu, Celeste apprit la nouvelle. Ce genre de commérage voyage assez facilement d'appartement en appartement. Aidan assista à l'enterrement, et revint à son appartement directement, souhaitant s'emmurer dans une tristesse éternelle. Sauf qu'un individu décida de déranger cet instant solennel. Il tambourina à la porte, avec une vigueur et une force qui était inconnue à toute personne délicate ou distinguée. Il crut reconnaître cette vigueur. Comblée par cette pensée, il ouvrit la porte, et ne fut guère étonnée de reconnaitre la belle brune. Il la fixa, sans savoir quoi dire. Mais elle, elle savait. J'ai appris la nouvelle. Je suis désolée pour ton père. Il fut étonné. En voilà une qui n'avait pas peur de sa froide façade, et qui lui parlait en face. Tous les autres ne faisaient que l'observer, se croyant des plus discrets. La surprenante jeune femme ne se laissa pas démonter par le silence auquel elle se confrontait, et enchaina. Mais tu vois, le truc, dans la vie, c'est que s'enfermer dans son appartement, dans ces moments là, c'est pas bon. Tu sais ce qu'il faut faire ? comment arrivait-elle à le prendre de court de cette manière ? Il était là, les bras ballants, sans savoir quoi dire. Il se contentait de la regarder, tandis qu'elle leva un doigt en l'air, toute fière : du patin à glace, pardi ! visiblement, pour elle, ça sonnait comme une évidence. Il leva un sourcil, incrédule. ... Du patin à glace ? Elle hocha la tête vigoureusement, prit sa main pour le tirer hors de l'appartement, et déclara : C'est ça. Rassure toi, si tu n'en as jamais fait, tu ne peux pas trouver meilleur professeur que moi, tu sais comment on m'appelait avant ? La reine des glaces. Etrangement, il se laissa entrainer par cette tornade, sans rien dire. En une demie heure, il se trouvait près de cette femme, sur la glace, à patiner. Enfin, du moins, essayer. Car non, il n'en avait jamais fait. Et malgré les conseils et l'aide de la belle, il se payait les chutes les plus mémorables tous les des deux mètres. Jamais les deux n'avaient autant ri. Aidan réalisa qu'il avait passé une des meilleures soirées de sa vie, alors qu'il s'agissait de celle suivant l'enterrement de son père. Il appréciait cette complicité qui s'était créée naturellement, cette fraicheur qui l'apaisait. Il aimait la regarder virevolter sur la neige comme une brise. Sur la glace, elle avait l'air sûre d'elle. Elle était légère, gracieuse, et effectuait ses mouvements avec une technique qui forçait le respect. Sans doute avait-elle suivie des cours durant de nombreuses années. Ce fut la première chose qu'il découvrit de cette étrange jeune femme. Il appréciait son rire, ses mains qui le soutenaient quand il s'apprêtait à tomber. Lui qui était si fier en général, ne prit pourtant pas la mouche suite à ces chutes nombreuses. Au bout de trois heures, épuisés, ils finirent la soirée sur un banc, juste à côté de la piste, un café à la main, les patins toujours aux pieds. Mais dis moi, fille-qui-sait-patiner-mais-qui-a-peur-du-noir, quel est ton nom ? la belle brune prit une gorgée de son café avant de répondre. Celeste. Magique, pensa-t-il. Ce prénom lui allait à merveille. Et elle enchaina aussitôt. Et toi, c'est Aidan. Surpris, il la regarda quelques secondes avant de demander : comment le sais tu ? Elle répondit le plus naturellement du monde. La fameuse nuit où je suis venue chez toi, j'ai regardé la plaque près de la porte. Si le nom m'inspirait, je toquais, sinon, je ne le faisais pas. Ton prénom, je l'ai bien aimé. Alors j'ai toqué. Il était tellement surpris de sa réponse qu'il cherchait à savoir, en l'observant, si elle était sérieuse ou non. Elle l'était. Ils se regardèrent, puis rirent à l'unisson. Aidan finit par demander, presque timidement : tu es seule, chez toi ... Cette nuit ? Elle leva les yeux vers lui, sans répondre, les mains resserrées autour de son café. Parce que tu peux venir dormir à l'appartement, si tu veux. J'avais prévu de regarder quelques dvds, de toutes façons. Elle lui offrit un grand sourire. Le sourire qui voulait dire "oui". Et ce soir là, ils rentrèrent tous les deux, et finirent la soirée ensemble. Il n'y avait pas vraiment de paroles. La présence suffisait. Aidan se sentait apaisé suite à la mort de son père, et Celeste se sentait maitresse de sa peur de la nuit. Elle finit d'ailleurs par s'endormir sur le canapé, devant un film, tandis qu'Aidan, sans s'en rendre compte, la tenait dans ses bras.



barefoot on a summer night
PSEUDO/PRENOM - artémis
PRESENCE - 5/7
AVIS/COMMENTAIRE - ce forum est sexy hou 
AVATAR - emily browing .



nb. peut-on me réserver la belle emily browning, je vous prie ? hum 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jules
YOU'RE GONNA HEAR ME ROAR.
- MESSAGES : 664
- PSEUDO : natasharomanofs ✰
- CREDITS : avatar - hey jude.
- CELEBRITE : danielle campbell
- RP ANGLAIS/FRANCAIS ? : i can do both, darling.
- JOB/ETUDES : bibliothécaire, romancière.
- STATUT : célibataire.
- POINTS : 12106

~ OWN DIRTY LAUNDRY
- TON AVIS SUR LE CORBEAU: Qu'il soit là ou pas, ça ne change pas vraiment ma vie.
- TON NOTEBOOK:
- DISPO RP: 2/3

MessageSujet: Re: i'm ready for the fight, and fate • CELESTE.   Dim 15 Sep - 8:04

Bienvenue parmi nous et merci pour ton inscription ! bril youpi
J'ai beaucoup aimé ta fiche I love you
YOU'RE IN BABY

Bravo pretty face, tu fais maintenant partie de l'aventure de Filthy Dirty Laundry !  Mais attention, il te faut encore passer par le bottin des vavas, pour nous faire savoir que ton visage est unique et qu'il t'appartient à présent.  N'oublie pas de venir faire ta demande de logement, histoire de ne pas dormir sous les ponts, d'être dans l'un des beaux immeubles ou ailleurs.  Par la suite, il faut tout de même te sociabiliser darling, et pour ça, je ne connais rien de mieux qu'une bonne vieille demande de liens, si si, promis. Après ça ? Tu devrais lire le système de point, il te permettra peut-être un jour d'avoir des cadeaux. Je n'ai plus qu'à te souhaiter bon jeu, à te recommander de faire attention à ton petit secret, tu vas en avoir besoin, le Corbeau est partout.  


_________________
''There are wolves, they would say. And there are stories about wolves and girls. Girls in red, all alone in the woods. About to get eaten up. Wolves and girls both have  s h a r p      t e e t h. ''  
(words of wisdom.)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
Invité

MessageSujet: Re: i'm ready for the fight, and fate • CELESTE.   Dim 15 Sep - 9:03

J'adore ses origines, puis Emily I love you amen 
Ton personnage est vraiment intéressant. Bon jeu sur le forum. hou bunny 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: i'm ready for the fight, and fate • CELESTE.   

Revenir en haut Aller en bas
 

i'm ready for the fight, and fate • CELESTE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 08.02.10 - Avant première du clip Ready Or Not (I'm Coming)
» Ready to ride (cover)
» [Groupe]Escape The fate
» The Jeff Beck Group : Rough And Ready (1971)
» MERCYFUL FATE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: WHERE OUR STORY BEGINS :: tell me about you :: welcome in los andreas-