AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
N'hésitez pas à voter toutes les deux heures pour le forum ici ! I love you
Inscriptions à la première intrigue ici ! ghost
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | .
 

 My computer thinks I'm gay what's the difference anyway when all the people do all day is stare into a phone + khal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
Invité

MessageSujet: My computer thinks I'm gay what's the difference anyway when all the people do all day is stare into a phone + khal   Sam 28 Sep - 20:18




Khaled Larkin
Je connais les nuits qui trépassent qui font la course avec les heures. Je sais les jours qui se prélassent et font de nous des déserteurs. J'ai vu un ciel tâché d'étoiles, ivre de lumière et de lune. Assoiffé d'air pris en otage d'un firmament qui se consume.
✩ ✩ ✩ ✩ ✩ ✩



credits © yours/tumblr.

boats and waterfalls
PRENOM(S) ~ Khaled, un prénom étrange aux consonances arabes. C'est sa mère qui le choisi en l'honneur du médecin qui, contre l'avis de tous les spécialistes, la suivit d'en son désir d'avoir un enfant. Khaled est un prénom qu'il apprécie, auquel il s'est habitué, néanmoins le jeune homme se fait généralement appelé Khal. Plus simple, plus court. Le second prénom du brun n'est autre qu'Andreas, un choix moins extravagant.NOM ~  Larkin est un nom de famille qui passe inaperçu, à part si vous êtes fan inconditionnel de la série la plus nerd du continent. Cet anonymat ne déplait pas à Khaled pour qui les strass et les paillettes sont une perte de temps. Pourtant, la famille Larkin est une famille respectée et respectable possédant un satisfaisant pécule financier obtenu grâce au brevet poser par un arrière-grand père inventeur et entretenu grâce aux placements intelligents des générations suivantes. DATE ET LIEU DE NAISSANCE ~  24 juin 1991, Long Beach, Californie. AGE ~   22 ans.  ORIGINES ~  Khaled est en quelque sorte un sang mêle, en effet la mère du jeune homme est anglaise alors que son père est américain. Il est fier de sa double nationalité et du mélange de culture dans lequel il a été éduqué.   METIER/ETUDES ~  Homme à tout faire dans le cinéma de la ville ainsi qu'artiste en herbe.  STATUT ~  Ancien bourreau des cœurs, le coureur de jupon qu'il était a laissé place à un jeune homme tranquille qui n'est pas pressé de trouver l'amour. LOYER ~ Malgré l'argent de papa maman, Khal ne possède pas d'économies nécessaire pour plus qu'un simple appartement. Il se contente très bien de ça et des colocataires avec lesquels il doit le partager.  TRAITS DE PERSONNALITE ~ Khaled est un gars sincère, un peu trop franc parfois, tête en l’air et souvent à côté de ses pompes il n’est pas rare de le voir la tête dans les nuages. Anciennement imbuvable et plus que détestable, le jeune homme s’est largement adouci avec le temps. Extrêmement sociable depuis son retour, le brun est adorable, sensible, il possède une ouverture d’esprit incroyable. Poli, courtois, il n’est pas rare que les gens se demandent s’il ne vient pas d’une autre planète tant il peut se montrer prévenant. Même s’il a changé, Khal n’est pas parfait sous tout rapport. Il reste un gamin un peu paumé, sanguin, prompt à s’énerver et à se lancer à corps perdu dans une bagarre idiote. La majeure partie du temps il cherche à contrôler cette part de sa personne, mais ça n’est pas toujours aisé. Rares sont les personnes qui connaissent les excès de colère du jeune Larkin. La plupart du temps il s’isole lorsque la rage devient trop prenante et qu’il ne sait plus comment se contrôler.  GROUPE ~  bayston

▸ Boit énormément de thés, tisanes et autres breuvages bizarre ▸ Extrêmement sportif, il a toujours pratiqué beaucoup de sport, il a fait du karaté, du taekwondo, du basket-ball, du football américain ainsi que du tir à l’arc depuis son enfance ▸ Il n’avait jamais pensé à voyager autour du monde jusqu’à ce que sa mère ne l’envoie en Italie pendant les vacances scolaire lorsqu’il avait seize ans ▸ Toujours bourré d’énergie, Khal dort extrêmement peu ▸ Il adore la pluie, le soleil et la neige, peu importe le temps il sait l’apprécier ▸ Possède une vieille mustang que son père lui a offert à son retour, néanmoins il fait la majeure partie de ses trajets en vélo ou à pieds ▸ Possède un tatouage sur le biceps représentant une flèche tordue ▸ Mange pour quatre, autant des aliments sains et venant des quatre coins du monde que de la junk food, ça lui avait manqué de se goinfrer au fast food du coin ▸ Parle le français, l’anglais, l’italien, le suédois, l’espagnol, le grecque et la langue des signes ▸ A étudier une année en Italie lorsqu’il avait seize ans et une autre en Suède dans un lycée international ▸ A dix huit ans il se lance dans un tour du monde qui ne s’achèvera qu’à l’aube de ses vingt deux ans ▸ A travers ses nombreux voyages il développa une philosophie de vie unique ▸ Aimerait devenir cinéaste et tourner des films, mais pour le moment il se contente de jouer avec sa vieille caméra et de tourner des documentaires sans budget ▸ ▸ Possède un téléphone qu’il utilise à peine, c’est un ancêtre qui sait à peine sonner et envoyer des messages ▸ A une routine matinale, il se lève, fait quelques échauffements, pompes et abdos avant de se servir une tasse de thé et un petit déjeuner copieux en allumant la radio ▸ Travail au cinéma de la ville, il fait tout en passant du nettoyage des toilettes à la réparation des projecteurs ainsi que le service de guichetier lorsqu’il y a foule ▸ Possède un vieux walkman ▸ Aime marcher sous la pluie pour simple plaisir de sentir la pluie couler le long de son visage ▸ Est totalement déconnecté de la réalité des quatre dernières années ▸ Est bien souvent trop généreux, c’est le genre à payer un bon repas à un sans abris ou donner sa veste s’il fait froid ▸ Il porte de vieux vêtements qu’il a trouvé dans des friperies et qu’il a adapté pour les rendre plus modernes ▸ Artiste en herbe, il fait de la peinture, des collages, des graffitis avec et sans pochoir, Khal est aussi un bon dessinateur, mais personne ne sait qu’il fait ça ▸ N’est pas intéressé par la célébrité, l’anonymat lui colle aux baskets et ça lui convient bien ▸ Il lui arrive de fumer de l’herbe et d’autres produits illicites, mais c’est occasionnel et le jeune homme n’en abuse jamais, il est plus peace que junkie ▸ Passe beaucoup de temps à méditer, au moins une fois par jour, il coupe son téléphone, va dans un endroit calme et silencieux, s’installe ferme les yeux et profite de l’instant présent, de l’air qui rentre dans ses poumons et de la chance qu’il a d’être là ▸ Khal est un vrai casse cou, le genre à monter sur le toit d’une voiture même si le propriétaire risque de lui casser la tête après ou a monter sur le toit d’un immeuble même si c’est un endroit interdit et dangereux ▸ Il a été énormément marqué par ses passages dans des ethnies aux mœurs différentes de celles des pays développés ▸ Chante sous la douche, quand il prépare son petit déjeuner et à chaque fois qu’il en a envie, peu importe s’il chante comme une casserole il aime chanter et c’est tout ce qui compte ▸ Est parfois un peu trop direct, quand il veut quelque chose il fait ce qu’il faut pour l’obtenir peu importe si ça semble peu opportun ou si ça a l’air de ne pas être le bon moment ▸ Ne croit pas en la médecine moderne, lorsqu'il a un bobo il prend des remèdes à base de plantes ou alors attend que ça passe ▸ Les parents du brun sont heureux du virage à 180° qu’il a fait dans sa vie, même si leur fils les déroute un peu parfois ▸ A déjà été attrapé par des flics et mis en garde à vue pendant une journée suite à une soirée un peu trop explosive ▸ Possède quelques cicatrices dues à des blessures mal cicatrisées lorsqu’il était à l’étranger ▸


streets you run afree
I ~ AVEZ-VOUS DÉJÀ ÉTÉ LA CIBLE DU CORBEAU ? Jusqu'à présent j'ai eu la chance de ne pas voir mon nom souillé par la vilénie du corbeau. Malheureusement, je pense que mon sort sera pareille que celui des personnes cité par cette sale bestiole.
II ~ D’APRÈS VOUS, LE CORBEAU, C'EST QUI ? Un ou une, ne soyons pas sexiste, idiot ou idiote qui pense qu'en se cachant tout est permis. Pour le moment son identité n'est pas une information que je cherche à connaître, mais s'il avait le malheur de s'en prendre à moi ou une de mes connaissances, je pourrais revoir mes priorités et chercher à descendre cet idiot.
III ~ LE CORBEAU, IL VOUS FAIT PEUR OU PAS ? C'est complètement stupide à dire, mais oui. On peut passer une vie à tenter de bâtir quelque chose de bien, se construire de A à Z, mais les gens ne retiendront jamais que les mauvais ragots, les petits détails dégueulasses qu'on garde dans le placard.
IV ~ DANS LE QUARTIER, VOUS ÊTES PLUTÔT GRAND BRUIT OU CELUI QU'ON REMARQUE A PEINE ? Je pense être un peu des deux. Je suis le mec sans problème qui n'a aucun mal à se fondre dans le décor et en même temps je suis le type étrange qui pour x raison se retrouve au centre des commérages. Je préfère tout de même rester discret, mais ce que je veux n'a pas vraiment d'importance quand les vipères se mettent à parler.
V ~ SINON, VOUS SERIEZ CAPABLE, VOUS, D'EFFRAYER CE BEAU MONDE AVEC VOS SALES PETITES NOTES ? Non, enfin, plus maintenant en tout cas. Quand j'étais plus jeune j'aurais certainement pris un malin plaisir à terroriser mon école en rapportant tous les secrets dégueulasses que je connaissais. Sauf que maintenant je ne suis plus l'espèce de trou de cul d'autrefois. Je pense, j'espère en tout cas, être meilleur que ça.


barefoot on a summer night
PSEUDO/PRENOM - s.s /amandine
PRESENCE - Tout dépend de la charge de travail que j'ai avec les cours. En général tous les jours, mais pour le rp c'est plus variable.
OU AVEZ VOUS TROUVE LE FORUM ? - Pub sur bazzart haan 
AVIS/COMMENTAIRE - Je dois avouer que je l'aime bien, sinon je serais pas là cowboy 
AVATAR - Colton Haynes


Dernière édition par Khal Larkin le Dim 29 Sep - 20:11, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Invité

MessageSujet: Re: My computer thinks I'm gay what's the difference anyway when all the people do all day is stare into a phone + khal   Sam 28 Sep - 20:19


All that you say tryin to make me small
Well the bigger you get the harder you fall
let me come home
« Alors, Khal monte la balle en passant par le centre avant de faire une feinte vers Jax pour finalement la passer à Sam. Si ça ne fonctionne pas, faite le carré qu’on a bossé aux entrainements et vous me la foutez dans ce foutu panier, compris ?! » Les garçons crièrent d’une même voix suite aux mots de leur coach. Néanmoins, Khal gardait ses yeux posés sur la belle blonde au premier rang. C’était une nouvelle et il espérait bien lui montrer les environs et lui faire comprendre comment les choses marchaient dans leur lycée. Une main se posa alors sur sa nuque, prit au dépourvu il posa son regard sur le coach sans pour autant se décontenancer. « Arrêtes de draguer et concentres toi pour une fois Khaled, tu veux bien ou alors sa majesté est trop importante que pour s’intéresser à un jeu aussi stupide qu’est le basket-ball ? » Pour unique réponse, Khal lança un regard bourré de mépris à son coach avant de retourner sur le terrain prêtant à peine une once d’attention à ses coéquipiers. Lorsque le référer siffla la reprise du match, sans réfléchir, le brun se jeta en avant, bousculant un de ses coéquipiers pour récupérer la balle. Interpeller, le pauvre Sam regard le capitaine de son équipe dribblé à toute allure, traversant le terrain avec une aisance sans pareille, laissant derrière lui ses coéquipiers sans aucuns scrupules. La défense adverse déjà en place ne manqua rien du spectacle, percevant sans aucune difficulté les tensions régnant dans l’équipe du jeune Larkin. L’adolescent avançait le ballon à la main malgré les demandes de ses coéquipiers dans l’espoir d’avoir une passe. Comme bien trop souvent, le brun n’en faisait qu’à sa tête, pensant à sa personne avant de penser à quiconque d’autre. C’est en se débattant qu’il atteignit finalement la raquette, allant porter la balle jusqu’à l’anneau après avoir difficilement percé une défense solide. Dans les gradins, les gens se mirent à applaudir alors que dans un sourire méprisant à peine supportable Khal trottinait pour se mettre à sa position en défense.
« Changement, numéro 14. » Fusillant du regard son coach, Khal rejoignit le banc n’ayant pas même le fair-play de taper dans la main du meneur de jeu le remplaçant. « Vous croyez sincèrement que Jimmy le débile va nous faire gagner ? Il sait à peine faire un allé retour sur le terrain sans se plier en deux car il manque de souffle ! » Ignorant son joueur, le coach observait le match et le début de la raclée qu’ils allaient sans doute se prendre si Khal ne retournait pas sur le terrain. Il s’agissait cependant de bon sens, les coéquipiers de l’adolescent étaient là pour s’amuser et non pas subir un idiot qui monopolisait le ballon. « Jimmy à le mérite de ne pas la jouer personnel. Assieds toi et boucle là pour une fois, j’aimerais pouvoir réfléchir sans avoir à t’écouter te plaindre. » « Vous pensez sincèrement que je vais rester là à la boucler alors qu’on se fait écraser par des mecs qui ne savent pas jouer ? Je préfère encore me casser. » « Larkin, tu la boucles et tu t’assieds sinon… » « Je me casses ! Il est vraiment temps qu’un coach digne de ce nom vienne prendre votre place. » Jura t’il tout en récupérant son sac et en jetant rageusement ses affaires dans celui-ci. Sans plus un mot, il se dirigea vers les vestiaires, n’hésitant pas à bousculer celui qui s’approchait le plus d’un meilleur ami pour lui. Khal n’avait ni foi ni loi, il ne pensait qu’à sa petite personne, qu’à ses désirs sans songer que ce qu’il faisait pouvait blesser les autres.



***


Ce soir là son père n’était pas censé rentrer. Il avait la maison pour lui et c’est sans surprise qu’il avait appelé tous les gens du lycée pour faire la fête. En un rien de temps la maison familiale des Larkin se transforma en porcherie. Des adolescents sautaient joyeusement sur les canapés du salon alors que certains, bien éméché, montaient à l’étage afin de s’amuser dans les chambres. Ivre et totalement inconscient, Khal draguait plusieurs filles en même temps sans se soucier du lieu où il avait bien pu mettre sa fichu chemise. L’alcool qui coulaient dans ses veines lui donnait l’impression d’avoir des ailes, plus soumis aux lois terrestre le jeune homme avait l’impression de pouvoir s’envoler à tout instant. C’est surement pour cela qu’il poussa un parfait inconnu dans la piscine avant de sauter à son tour dans celle-ci. Sans qu’il ne s’en rende compte les esprits s’étaient mis à s’échauffer et lui il riait aux éclats comme un pauvre gamin un peu désorienté. L’adolescent n’avait jamais été totalement à l’aise sous sa peau, il était trop beau, trop intelligent, trop doué. Il était trop tout et ça le rongeait de l’intérieur. Sauf que personne ne le savait. Alors, il jouait les gravures de monde que tout le monde acclamait et que tout le monde rêvait en même temps de descendre. Il aurait du se douter que la police allait venir arrêter cette petite sauterie. Il aurait du se douter que les tensions qui persistaient entre lui et ses faux amis allaient un jour finir par éclater au grand jour. Il ne se serait surement pas douté que son meilleur ami allait resté de son côté jusqu’au bout, persuadé que ce pauvre petit con ne valait pas mieux que les autres. Au final, il était le gars qui ne valait pas mieux que les autres.
« Khaled, tu m’écoutes ? » Installé dans le fauteuil du salon, une couverture enroulée autour de ses épaules, Khal fixait son père d’un regard vitreux et déconnecté. L’alcool commençait doucement à sortir de son système, néanmoins ses idées étaient très claires. Il allait recevoir un sale savon, c’était certain. De plus, sa mère n’était pas là pour le défendre, cette fois il ne pourrait échapper à son père et aux reproches fondés de ce dernier. « On ne peut vraiment pas te faire confiance. Pas même une soirée ! Tu te rends compte ? Tu as tout ce dont tu peux rêver et toi tout ce que tu fais c’est tout foutre en l’air. Ca t’amuse de jouer les petits cons ? Ca t’amuse d’être un connard et de foutre ta vie en l’air ? » Les mains du plus jeune des deux Larkin se crispèrent sur la couverture  qu’il serrait un peu plus contre lui. Il avait les paupières lourdes, la bouche sèche et rêvait de pouvoir prendre une douche brûlante. Cependant, son père n’en avait pas fini avec son sermon. « Tu crois que c’est parce que t’as un peu d’argent que t’es quelqu’un Khal ? Mais c’est pas ton argent Khaled et t’es rien. Rien qu’un enfant paumé qui a rien fait de sa vie et qui va rien faire de sa vie s’il continue sur cette voie. Ta mère et moi avons essayé de te donner une éducation, mais tu sembles trop con pour comprendre ce qu’on essaye de te faire rentrer dans la tête. » Les traits tirés du père de Khaled témoignait de la lassitude qu’il avait de voir son fils être une tête à claque. Un de ces gamins détestables que tout le monde dans le quartier avait envie de voir disparaître. Il avait pourtant fait de son mieux pour que son fils soit un homme respectable, mais quelque part le long du chemin il avait perdu l’enfant agréable et émerveillé qu’il avait éduqué. Se dirigeant vers la cuisine pour se faire une tasse de café, sans même prendre la peine de jauger le désordre qui régnait dans sa maison, monsieur Larkin se retourna à mi chemin pour lancer : « Quand est-ce que tu vas comprendre que si tu ne fais rien tu n’es rien ? Et je ne parle pas des conneries que tu ne peux t’empêcher de faire. »
Prostré dans son fauteuil, l’adolescent venait de prendre la claque de sa vie. Pire que le jour où il était monté sur le toit pour impressionner la fille des voisines, pire de la fois où il avait mis du dentifrice dans le pot de shampoing de son père. Pire que toutes les fois où il avait été un peu trop farceur enfant. Son père venait de le remettre à sa place et sans prendre de gant.  C’était dur, dur à avaler, dur à admettre. Il se plaisait bien dans sa vie de perpétuel connard à la recherche de chair fraiche. C’était facile de jouer les idiots, de se laisser guider par ses pulsions primaires. C’était plus compliqué de jouer les gentils que de jouer les méchants. Et puis, il savait pas comment faire.

▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸▸

« On a tous en nous, une ou deux blessures qu'on veut que personne ne touche.»


Certaines personnes, parfois, ont besoin de sombrer encore et toujours plus bas. Certaines personnes ont besoin d’attendre le fond pour pouvoir sortir la tête de l’eau et se battre contre la vie qui les ballotes dans tous les sens. Khal faisait partie de ces personnes. Suite au sermon de son paternel, le jeuen Larkin s’était prostré dans le silence. Sortant peu, adressant à peine la parole à sa mère, l’ambiance à la maison était de pire en pire. Les soupers se passaient dans un silence de plomb alors que les regards échangés étaient insupportables. Pour seule réponse, sa mère donna un ticket d’avion à son fils en direction de l’Italie, sur place un appartement avait été loué pour la durée des vacances scolaires. Cette mère usée espérait que son fils retrouverait ses esprits après avoir pris un grand bol d’air à l’étranger. Pas un seul instant elle ne se doutait que son fils allait retrouver ses vieux démons et reproduire toutes les erreurs qu’il avait toujours commises. L’argent, l’alcool et les filles. Khaled s’enivrait plus que de raison, finissant ses nuits dans des lieux qu’il ne connaissait pas, rencontrant des filles qu’il oubliait à l’aube. Le brun s’amusait toujours de la même manière, écumant les bars, les boites de nuits huppés voyant très peu la lumière du jour.
Installé dans le carré VIP d’une boite de nuit florentine, Khal profitait de son cocktail alcoolisé ainsi que de sa carte d’identité toute neuve. Déjà certains bien éméchés s’embrassaient sans pudeur sur les fauteuils en cuir, restant un instant avant de se diriger vers les toilettes. La musique allait fort, les filles riaient stupidement alors que les mecs buvaient en ne disant rien d’intéressant. C’est alors qu’un de ses seuls amis florentin l’harangua avant de s’installer à sa table tout en posant les deux verres de whisky qu’il venait de payer. A l’entrée du carré VIP un magnifique spécimen de la gente féminine apparu naturellement saluant l’une ou l’autre personne qu’elle connaissait. Même s’il n’en montrait rien, le jeune Larkin fit semblant de ne pas la remarquer, se bornant à trouver une proie avec laquelle finir la nuit.  « Tu vas la rappeler ? » « Qui ? » Le silence s’installa entre les deux jeunes hommes l’espace d’un instant alors qu’ils s’affrontaient du regard. « La belle brune à laquelle tu as sorti le grand jeu, le restaurant, les fleurs, tu as carrément été dans les clichés avec une ballade en vespa et tu… » « Je passe à autre chose, arrêtes de me prendre la tête avec ça, si tu la trouves si belle sors avec, je te la donne. » Saluant d’un signe de la main un américain qu’il avait rencontré trois jours avant et qui se prenaient désormais pour son meilleur ami, Khal donnait l’impression que la conversation était achevée, ce qui n’était pas le cas pour son ami. « Arrêtes de déconner, c’est la seule fille pour laquelle tu t’es autant donné de mal, ça peut pas être juste le passe temps d’un américain stupide qui s’ennuie. » Buvant une gorgée de son whisky, l’américain attrapa son paquet de clope en allumant une sans se soucier des normes de cette boite de nuit. Tirant une première taffe, le brun lança son paquet sur la table avant de s’enfoncer dans le fauteuil. « Tu n’imagines pas toutes les conneries que je peux faire quand je m’ennuie. » « Je crois que tu te trompes. T’as l’impression d’être blasé par tout et d’en avoir rien à foutre de rien, mais t’es juste en train de te planter. Je crois que tu l’aimes bien cette fille et que si t’étais pas aussi froussard tu la rappellerais maintenant. C’est plus facile de te taper une fille différente tous les soirs que de t’ouvrir véritablement à quelqu’un. » Levant les yeux au ciel, Khal haussa les épaules avant de récupérer son verre. « Tous les italiens croient en l’amour aussi fort que toi ou t’es juste l’exception stupide qui a trop vu de films de filles ? »

***
Khal avait vécu des choses incroyables, des choses que même les clichés usées qu’il avait conservés dans son sac à dos ne pourraient traduire. Il avait vu, il avait entendu, il avait rencontré tant de gens, tant de choses qui l’avaient marquées à jamais. Le brun n’était plus le même. Le changement avait été insidieux, il s’était introduit dans ses bagages sans qu’il ne s’en rende compte et doucement, pas à pas il s’était fait évidence. Le jeune Larkin n’avait pas lutter longuement, ses yeux étaient émerveillés, son monde se transformait et il aimait ce qu’il voyait. Il aimait le changement qui agissait sur ses vieilles et désagréables habitudes, il appréciait les nouvelles personnes qu’il rencontrait, il appréciait l’être qu’il devenait. De l’Afrique, à l’Asie en passant par le sud de l’Amérique, Khaled avait traversé le monde à la recherche de petits riens. Il cherchait son futur, il cherchait qui il était véritablement. Les réponses ne s’imposèrent pas à lui, les questions le firent. C’est ainsi qu’il dû finalement reprendre le chemin de sa maison. Retrouver ses parents et avoir une vraie vie, une vie différentes de celle qu’il avait eu jusque là.
Son sac sur le dos, une note griffonné sur un papier plié, le jeune homme traversa la rue pour faire face au Bayston’s building. Vérifiant sa note, le garçon entra d’un pas assuré dans le hall. Il faisait un peu tâche ici, ses habits étaient trop grands pour lui, légèrement chiffonné et surtout loin d’être à la mode. Montant jusqu’à l’étage où il avait rendez-vous, le brun toqua à la porte tout en posant sa besace. En sortant un autre papier lui aussi en piteux état, lorsque la porte s’ouvrit le jeune brun afficha un léger sourire tout en se redressant. « Salut, je suis le nouveau coloc’. » Tendant sa main, il serra celle de l’homme avec lequel il allait partager son nouveau chez lui. Entrant naturellement dans sa nouvelle demeure, Khal observa les lieux en se disant que sa mère avait drôlement bien choisi. « J’ai juste signé le papier, mais mes parents ont trouvé pour moi parce que je reviens d’un sacré voyage. » Pareil à un enfant le jour de noël, ses yeux s’émerveillait de voir l’endroit, les grandes fenêtres, la cuisine, le salon, continuant il tomba sur la chambre de son colocataire avant de voir une chambre vide. Toujours très souriant, le brun entra dans la chambre complètement vide naturellement, ouvrant une des fenêtres avant de poser son sac au sol et d’en sortir un tapis de sol ainsi qu’un sac de couchage. Remarquant que son colocataire était dans l’encadrement de la porte à le regarder visiblement perturbé, Khal se tourna vers ce dernier un sourire amicale aux lèvres : « Je me suis pas présenté, je m’appelle Khaled, mais tout le monde dit Khal. Ca te dirait pas un burger king ? Ca fait quatre ans que j’ai plus mangé un bon burger et je t’avoue que ça me démange à mort. »



Dernière édition par Khal Larkin le Dim 29 Sep - 20:09, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Invité

MessageSujet: Re: My computer thinks I'm gay what's the difference anyway when all the people do all day is stare into a phone + khal   Sam 28 Sep - 20:25

Colton bave 
bienvenue & bonne chance pour ta fichette (garde moi un lien bril )
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Invité

MessageSujet: Re: My computer thinks I'm gay what's the difference anyway when all the people do all day is stare into a phone + khal   Sam 28 Sep - 20:27

WILLA bave bunny amen2  (je l'aime trop depuis Newport Beach fight2  )

Merci sheep  Avec un tout grand plaisir pour le lien  
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Invité

MessageSujet: Re: My computer thinks I'm gay what's the difference anyway when all the people do all day is stare into a phone + khal   Sam 28 Sep - 20:29

Et moi j'aime Colton depuis Arrow (Arrow)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Invité

MessageSujet: Re: My computer thinks I'm gay what's the difference anyway when all the people do all day is stare into a phone + khal   Sam 28 Sep - 20:37

mdrr  Pareil en fait, je l'aimais pas dans TW dehors2 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jules
YOU'RE GONNA HEAR ME ROAR.
- MESSAGES : 664
- PSEUDO : natasharomanofs ✰
- CREDITS : avatar - hey jude.
- CELEBRITE : danielle campbell
- RP ANGLAIS/FRANCAIS ? : i can do both, darling.
- JOB/ETUDES : bibliothécaire, romancière.
- STATUT : célibataire.
- POINTS : 12106

~ OWN DIRTY LAUNDRY
- TON AVIS SUR LE CORBEAU: Qu'il soit là ou pas, ça ne change pas vraiment ma vie.
- TON NOTEBOOK:
- DISPO RP: 2/3

MessageSujet: Re: My computer thinks I'm gay what's the difference anyway when all the people do all day is stare into a phone + khal   Dim 29 Sep - 9:51

Colton est un super bon choix ! amen bril
Bienvenue parmi nous, si tu as la moindre question, n'hésites pas I love you cat

_________________
''There are wolves, they would say. And there are stories about wolves and girls. Girls in red, all alone in the woods. About to get eaten up. Wolves and girls both have  s h a r p      t e e t h. ''  
(words of wisdom.)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
Invité

MessageSujet: Re: My computer thinks I'm gay what's the difference anyway when all the people do all day is stare into a phone + khal   Dim 29 Sep - 10:12

Merci dance2 bril 
Emilia est un excellent choix aussi bave bave bave bave  (khaleesi amen2 amen2 amen2 )
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Invité

MessageSujet: Re: My computer thinks I'm gay what's the difference anyway when all the people do all day is stare into a phone + khal   Dim 29 Sep - 10:52

je sais pas si j'ai le droit vu que je ne suis pas validé mais j'ai pas pu résister en voyant le titre Arrow
Placebo + Colton quoi puppy2   J'adore le caractère de ton petit Khal, garde moi un lien au chaud please 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Invité

MessageSujet: Re: My computer thinks I'm gay what's the difference anyway when all the people do all day is stare into a phone + khal   Dim 29 Sep - 11:02

Dylan bave  j'adore ton pseudo haan 
rock rock Je te garde un lien au chaud ( hum ) avec plaisir youuh excited 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jules
YOU'RE GONNA HEAR ME ROAR.
- MESSAGES : 664
- PSEUDO : natasharomanofs ✰
- CREDITS : avatar - hey jude.
- CELEBRITE : danielle campbell
- RP ANGLAIS/FRANCAIS ? : i can do both, darling.
- JOB/ETUDES : bibliothécaire, romancière.
- STATUT : célibataire.
- POINTS : 12106

~ OWN DIRTY LAUNDRY
- TON AVIS SUR LE CORBEAU: Qu'il soit là ou pas, ça ne change pas vraiment ma vie.
- TON NOTEBOOK:
- DISPO RP: 2/3

MessageSujet: Re: My computer thinks I'm gay what's the difference anyway when all the people do all day is stare into a phone + khal   Lun 30 Sep - 18:05

je te valide avec plaisir bril
YOU'RE IN BABY

Bravo pretty face, tu fais maintenant partie de l'aventure de Filthy Dirty Laundry ! Mais attention, il te faut encore passer par le bottin des vavas, pour vérifier que ton visage est unique et qu'il t'appartient à présent. N'oublie pas de venir faire ta demande de logement, histoire de ne pas dormir sous les ponts, d'être dans l'un des beaux immeubles ou ailleurs. Par la suite, il faut tout de même te sociabiliser darling, et pour ça, je ne connais rien de mieux qu'une bonne vieille demande de liens, si si, promis. Après ça ? Tu devrais lire le système de point, il te permettra peut-être un jour d'avoir des cadeaux. Je n'ai plus qu'à te souhaiter bon jeu, à te recommander de faire attention à ton petit secret, tu vas en avoir besoin, le Corbeau est partout.


_________________
''There are wolves, they would say. And there are stories about wolves and girls. Girls in red, all alone in the woods. About to get eaten up. Wolves and girls both have  s h a r p      t e e t h. ''  
(words of wisdom.)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: My computer thinks I'm gay what's the difference anyway when all the people do all day is stare into a phone + khal   

Revenir en haut Aller en bas
 

My computer thinks I'm gay what's the difference anyway when all the people do all day is stare into a phone + khal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Little message for Enrique.
» TELEPHONE : reformation 2012 !
» Ou me procurer un micro sun rise???
» CLIMAX GOLDEN TWINS
» transformer un jack droit en jack coudé?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: WHERE OUR STORY BEGINS :: tell me about you :: welcome in los andreas-