AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
N'hésitez pas à voter toutes les deux heures pour le forum ici ! I love you
Inscriptions à la première intrigue ici ! ghost

Partagez | .
 

 ~ we all are ghosts to you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
Invité

MessageSujet: ~ we all are ghosts to you.   Sam 14 Sep - 18:30




Charlotte 'Chuck' Moriarty
know i did wrong
✩ ✩ ✩ ✩ ✩ ✩



credits © isntthatwizard/tumblr.

boats and waterfalls
PRENOM(S) ~ La jeune femme s'est faite appeler Charlotte par sa mère, seule pour ainsi nommer sa fille à la naissance. Étant une grande admiratrice de la France, c'est tut naturellement qu'elle a choisi un prénom français. Néanmoins, la concernée n'a jamai vraiment aimé ce nom parce qu'il venait de sa mère. Elle a ainsi finit par imposer le surnom de Chuck à ses proches. NOM ~  Moriarty est le nom de jeune fille de la mère de Chuck. Ce n'est pas forcément un cadeau et ça la tient éloignée de l'identité véritable de son père, ce qui l'agace fortement. Elle aimerait pouvoir retrouvait les traces de cet homme qui partage un peu de son sang mais impossible sans un nom de famille. DATE ET LIEU DE NAISSANCE ~  Elle est née le vingt-cinq décembre, jour de noël, ici-même à Los Andreas  où elle y a passé la plus grande partie de sa vie.AGE ~  Elle a vingt-neuf ans, se rapprochant de la terrible trentaine.  ORIGINES ~  Il semble, au grand damne de sa mère, qu'elle soit totalement américaine. C'est en tout cas ce qu'elle sait. Néanmoins, elle ne sait rien de son père et il se peut tout a fait qu'elle ai des origines exotiques, ce qui expliquerait son joli teint nturel et ses cheveux bruns, alors que sa mère est blonde et n'est bronzé qu'a force de rester au soleil. METIER/ETUDES ~  Elle est boulangère et pâtissière d'aussi loin qu'elle se souvienne. Elle a arrêté les cours à seize ans pour travailler dans la boulangerie de la ville. Depuis, elle ne s'est arrêtée que un an, alors que se profilait son mariage, sous la demande de son mari qui estimait qu'elle n'avait plus à travailler s'ils allaient se marier. Mais mettre la main à la pâte lui manquait trop. STATUT ~  Elle est fiancée de manière officielle à un français. Riche, qui plus est. Pourtant, elle s'est enfuit la veille du mariage et se considère comme célibataire. LOYER ~ Elle a trouvé un petit appartement dans l'immeuble Riverdell de manière relativement inopiné puisque c'est grâce à sa nouvelle amie faites en France qu'elle l'a obtenue. En effet, en rencontrant Noga, elle ne pensait pas se voir offert l'opportunité d'une colocation à Los Andreas. C'était l'occasion de partir loin. TRAITS DE PERSONNALITE ~ souriante, indécise, névrosée, pudique, extravagante, chaleureuse, romantique, bordélique, passionnée, impulsive, responsable, exigeante, courageuse, attachante, vulgaire, sensible, enfantine, joviale, gourmande, têtue, débrouillarde, gentille, bonne poire. GROUPE ~ Riverdell.

elle adore les chiens. c'est plus fort qu'elle, qu'ils soient grands, petits, poils longs, poil courts, les oreilles pendantes ou les oreilles dressées, elle trouve ces animaux tous trop mignon, même quand ils sortent les crocs. Mais de manière générale, ils l'aiment bien aussi. ~ Chuck fait partie de ces filles qui ont une foule de prétendant. Ce n'est pas de la vanité, elle ne s'habille pas de manière provocante ou ne tente pas de les mettre dans son lit. La gente masculine semble juste attirée par la jovialité et le sourire rayonnant de Chuck qui elle, ne s'en rend généralement pas compte. ~ Elle s'est fiancé à Henry par amour, vraiment. Mais c'est après qu'elle s'est rendue compte que sa mère était plus heureuse qu'elle, que elle devait arrêter la patisserie pour lui, qu'elle était loin de Los Andreas, bref, qu'elle n'était plus sûre d'être encore elle, et d'être encore libre. D'où sa fuite. ~ Elle n'a jamais connu son père. Ca n'a jamais été vraiment un vide dans la mesure où elle n'a jamais connu sa présence. Mais ça fait partie de sa vie, comme un de ces doux rêves qu'on fait la nuit. Elle aimerait le connaître. ~ Elle n'a jamais été douée en amour malgré toute sa bonne volonté et même simplement ses rêves de romances. A chaque fois que l'histoire marchait, un phénomène étrange appelé la peur la faisait reculer de six pas. Elle ne se souvient pas avoir été larguée par un homme. ~ Elle a vu un conseiller conjugale, elle le voit encore, de temps en temps. Mais c'est étrange de parler de son couple à son premier amour. Oui, Daniel Crimson ne s'attendait surement pas à avoir son premier amour et première déception amoureuse en cliente. ~ Chuck est la pro de la gaffe. C'est un peu l'homonyme féminin de Gaston. Elle est la meilleure pour renverser un verre à un mariage, trébucher sur un passage piéton ou encore révéler un secret qui se devait bien garder. ~ Elle ne déteste pas sa mère, c'est juste que la tendance nymphomane de celle-ci ne ravit pas Chuck. On ne peut que la comprendre, imaginez une gamine de huit ans, voir sa mère prendre un bain avec le facteur. ~ Elle a toujours adorée la pâtisserie et par complément, la boulangerie. Petite, elle faisait des gâteaux dès son retour de l'école. Elle en faisait plus encore quand elle quittait un garçon ou quand tout simplement, quelque chose l'angoissait. Elle est partie de la France en laissant une montagne de cupcakes à Henry.


streets you run afree
I ~ AVEZ-VOUS DÉJÀ ÉTÉ LA CIBLE DU CORBEAU ? Cela fait trop peu de temps que je suis arrivée à Riverdell. J'en ai à peine entendu parlé mais je préfère ne pas être la cible. Il y a trop à dire, à mon avis, et je ne suis pas sûre de vouloir que mes fiançailles ratées ne fassent le tour de l'immeuble. J'emporterais cela dans la tombe ! / CONNAISSEZ-VOUS QUELQU'UN QUI AIT ÉTÉ LA VICTIME DU CORBEAU? Il ne me semble pas, du moins, pas intimement. Mais Noga et d'autres me parlent beaucoup de lui et de la crainte que ça leur inspire. Même ma mère en a entendu parler, me conseillant de fermer à double tour et de ne pas mettre mon nom sur les boites aux lettres. II ~ D’APRÈS VOUS, LE CORBEAU, C'EST QUI ? Le concierge, c'est toujours le concierge, celui qui connait tout le monde, qui sait déjà d'avance des choses sur les locataires ou les propriétaire. Mon flaire me le dit, cet homme n'est pas claire. En plus, il a une aventure avec ma mère !  III ~ LE CORBEAU, IL VOUS FAIT PEUR OU PAS ? Honnêtement, un peu, mais je suis téméraire et s'il faut l'affronter, je le ferais ... enfin, je crois. Mais il est quand même un peu flippant, non ? Me dites pas que je suis la seule à vouloir installer trois verrous ? IV ~ DANS LE QUARTIER, VOUS ÊTES PLUTÔT GRAND BRUIT OU CELUI QU'ON REMARQUE A PEINE ? Dans le doute, je vais me placer au milieu. Je ne suis pas la grande gueule du quartier dans la mesure où je ne dis pas forcément tout haut ce que disent les gens tout bas. Je suis plus celle qui va se mettre à parler toute seule, à maugréer dans sa bouche sans que personne ne la comprenne et à danser sur des rythmes endiablés alors qu'il n'y a pas de chanson ... vous voyez le genre ? V ~ SINON, VOUS SERIEZ CAPABLE, VOUS, D'EFFRAYER CE BEAU MONDE AVEC VOS SALES PETITES NOTES ? Mais non, je ne suis pas capable d'effrayer qui que ce soit, même avec des mots écrits.

barefoot on a summer night
PSEUDO/PRENOM - Infinite, mais appelle moi Emilie bril 
PRESENCE - Tous les soirs, en générale, je ne garantie pas la qualité de mon internet par contre Arrow
AVIS/COMMENTAIRE - ce forum est PAR-FAIT, coup de coeur haan 
AVATAR - Jenna-Louise Coleman.


Dernière édition par Chuck Moriarty le Dim 15 Sep - 17:37, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Invité

MessageSujet: Re: ~ we all are ghosts to you.   Sam 14 Sep - 18:30

let me come home

Dites moi d'où il vient
enfin je saurais où je vais.

Elle jeta ses affaires, à peine le seuil de la porte franchis. Encore une journée passée sur une chaise, entre deux cahiers. Elle n'aimait pas, elle n'aimait rien là-bas, à l'école. Même pas le sourire rayonnant de madame Stevenson, ni les récréations. Elle n'aimait rien si ce n'est le chemin du retour. Et peut-être une exception pour Jeff. Mais, elle savait, au fond d'elle, qu'elle n'était jamais mieux que chez elle, dans la cuisine. Les cours, travailler, c'était trop. C'était loin de tout ce à quoi elle pensait. D'ailleurs, n'avait-elle pas oublié quelque chose ? Elle ne savait plus. Si bien qu'elle entra dans le petit appartement qu'elle avait avec sa mère. Elle ne prévint même pas. Elle n'y voyait pas le besoin. Les cours était finit. A moins qu'elle ai oublié quelque chose. Quelque chose d'important, peut-être ? Elle s'engouffra dans sa chambre, vida son sac sur son lit et persuadée que sa mère était partie, s'aventura dans la salle de bain de celle-ci pour s'amuser avec son maquillage. Qu'elle surprise ce fut de voir sa mère dans le bain mousseux. Non pas seule. Cela aurait été trop beau. Était-ce bien le facteur, derrière elle, les mains entourant sa poitrine ? Chuck se souvient avoir pensé que, si ces mains se retiraient, elle allait voir la poitrine de sa mère et c'était quelque chose qu'elle ne voulait absolument pas. Alors, pour éviter cette contrainte, elle fit la première chose qui lui passa par la tête : fermer fort fort fort les yeux et crier.
~
« Charlotte Juliette Anne Moriarty, pourquoi n'étais-tu pas à ton cours de piano ! » Hélèn était furieuse. Chuck baissait la tête, face à sa mère. Elle était rouge de honte. Elle avait oublié son cours et voilà a terrible punition. Pas le savon que lui passait sa mère. Mais plutôt la vision d'horreur. Elle savait que sa mère voyait des hommes. Mais, ce n'était que des amis. C'était des gens qui aidait sa mère à surmonter l'abandon de leur peur. N'était-ce pas cela que Hélèn répétait à sa fille quand l'un de ses amants se pointait chez elles ? « Mais maman, j'ai oublié, comme quand toi tu as oublié de venir me chercher parce que tu avait rendez-vous avec Jean-Eude ! » Boom, la chose à ne pas dire. Sa mère, jusqu'alors penchée, le doigt accusateur pointée vers sa fille se redressa. « Ce n'est pas pareille ! C'était professionnel, le professionnel passe toujours avant la distraction. » Chuck trouva ce discours injuste. Elle ne put s'empêcher de s'enfoncer, abordant un sujet épineux. « C'est pour ça que papa est partit ? » Cette fois, la petite se prit une gifle. La discussion était close.



don't you ever said, i just walk away
i will always love you.

Elle claqua la porte sans plus attendre. Le bruit résonna dans le couloir du Carlton, à Paris. Elle fit claquer ses nouveaux talons Louboutin jusqu'à l'ascenseur, gênée du bruit qu'elle occasionnait Elle n'aimait pas cet endroit Ni ces murs blancs, éclairés d'une lumière tamisée orangée, ni ce sol en marbre rosé. Elle se sentait enfermée dans une cage dorée. La présence d'Henry n'y changeait rien, elle suffoquait. Après une année passée, elle pensait pouvoir enfin y arriver, franchir la cap, le laisser l'épouser. Mais les choses étaient allées vite. Trop vite. « Mais maintenant que tu es mienne, tu n'as plus besoin de travailler ! J'ai déjà donné ta lettre de démission ! » Lui avait-il dit, la privant de ses plaisirs gourmands et gustatif. Elle pensait aussi pouvoir s'en passer. Mais très vite, elle s'était mise à cuisiner chez elle, elle avait envahit la cuisine et s'était mise à faire des cupcakes à ne plus savoir quoi en faire. Puis, ensuite, il y eu sa mère. « Prends cette robe, regarde elle est parfaite ! Elle amincis tes fesses et galbe tes petits seins ! Qu'est-ce que tu attends ? Je t'ai trouvé un homme, fais moi confiance pour ça au moins ! » Son tact ne faisait pas mouche. Il crispait Chuck qui chaque jour, sous la fierté de sa mère pour les présentations de Henry à Charlotte et Charlotte à Henry, sentait ce mariage ne plus lui appartenir. Elle étouffait. L'aimait-elle vraiment ? N'était-e pas l'argent qu'elle voyait briller plus qu'autre chose à travers Henry ? Se mariait-elle pour faire plaisir à sa mère ? Et après ? Après, elle devenait mère, c'est ça ? Elle restait au foyer, elle se disputait, elle s'enlisait et vivait loin de la Californie, du soleil, de Jeff, des autres, encore là-bas ? Elle n'avait pas fait une crise de panique fulgurante. C'était venu, petit à petit, la rongeant délicatement. Et aujourd’hui, voyant la réception française se profiler pour le lendemain, elle n'avait trouvé qu'une solution : s'enfuir. Une larme coula le long de sa joue alors qu'elle entrait dans l'ascenseur. pourquoi fallait-il toujours qu'elle s'enfuie ? Elle se souvenait de Daniel, qu'elle avait quitté sans raison valable il y a si longtemps. Et les autres. Pourquoi fuyait-elle encore ?  


Cause if my heart can't stop it
I find a way to block it I go

Il entra dans la boulangerie alors qu'elle venait d'accrocher le panneau de fermeture. Elle se tourna au son de la cloche, au dessus de la porte, qui tinta. Jefferson n'avait pas changé. Malgré la distance, malgré son départ précipité, il était encore là. Elle e rendait de plus en plus compte de la portée de son affection pour lui. « Il faut qu'on parle Chuck, maintenant. » Elle leva le regard sur lui surprise par cet empressement. Il semblait nerveux, tendus. Elle l'était aussi. Pourquoi ? « On se connait depuis longtemps, toi et moi, n'est-ce pas ? » La question était étonnante et elle ne sut que répondre. Jeff était son plus ancien amis, celui qui l'avait toujours fait rire, qui l'avait toujours réconforté, d'aussi loin qu'elle se souvienne. Elle acquiesça sans dire un mot. « Alors voilà, Je t'aime Chuck. Je t'aime depuis toujours et même si tu es officiellement fiancée à ce Française, je veux que tu sois avec moi, je veux qu'on s'enfuit tous les jours dans un nouveau pays, qu'on vive sans réfléchir, juste toi et moi. » Elle le regarda, les yeux grand ouvert et le cœur à deux cent à l’heure. Ces mots, elle s'en rend compte, elle les attendait, elle les voulait. C'est un rêve éveillé. Mais elle ne sait toujours pas quoi dire. Alors, elle se laisse aller, son corps prenant le contrôle et se jette dans les bras de Jeff, qui la rattrape, la portant à bout de bras. Et elle l'embrasse. Elle l'embrasse comme elle ne l'a jamais fait, parce que c'est lui, seulement lui. Il la porte ainsi plusieurs secondes, puis, il se décale, il l'entraîne contre le meuble central de la cuisine. Il la pose ainsi, dans un nuage de farine et embrasse son cou, puis la naissance de ses seins puis...
« Charlotte ! DEBOUT ! Je ne te paye pas pour dormir dans la farine ! » L'interpelée se réveilla en sursaut, sortant de son rêve. Je ne dormais pas ! » lance-t-elle par automatisme. « Ahaha ! Vu la comment tu t'es tournée dans la farine je ne peux même pas te punir ! » Il rigola et, dans le reflet de la vitre du four, Chuck s’aperçut que la moité de son visage était blanc, ses cheveux étaient blanc et qu'elle avait un bout de pâte un pain sur le bout du nez. Elle était ridicule. Tout ça depuis son retour à Los Andreas. Elle fuyait toutes relations et voilà qu'elle se mettait à fantasmer sur son très sexy ancien meilleur ami...


Dernière édition par Chuck Moriarty le Dim 15 Sep - 19:26, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Invité

MessageSujet: Re: ~ we all are ghosts to you.   Sam 14 Sep - 18:32

JLC bave bed en plus boulangère/pâtissière bril 
bon courage pour ta fiche, si besoin le staff est là pour toi ! please 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jules
YOU'RE GONNA HEAR ME ROAR.
- MESSAGES : 664
- PSEUDO : natasharomanofs ✰
- CREDITS : avatar - hey jude.
- CELEBRITE : danielle campbell
- RP ANGLAIS/FRANCAIS ? : i can do both, darling.
- JOB/ETUDES : bibliothécaire, romancière.
- STATUT : célibataire.
- POINTS : 12106

~ OWN DIRTY LAUNDRY
- TON AVIS SUR LE CORBEAU: Qu'il soit là ou pas, ça ne change pas vraiment ma vie.
- TON NOTEBOOK:
- DISPO RP: 2/3

MessageSujet: Re: ~ we all are ghosts to you.   Sam 14 Sep - 18:34

Asya Rostov-Stephens a écrit:
JLC bave bed en plus boulangère/pâtissière bril 
je sens que Tam viendra souvent lui rendre visite mdrr
bienvenue parmi nous et merci pour ton inscription I love you

_________________
''There are wolves, they would say. And there are stories about wolves and girls. Girls in red, all alone in the woods. About to get eaten up. Wolves and girls both have  s h a r p      t e e t h. ''  
(words of wisdom.)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
Invité

MessageSujet: Re: ~ we all are ghosts to you.   Sam 14 Sep - 18:35

Asya Rostov-Stephens a écrit:
JLC bave bed en plus boulangère/pâtissière bril 
On va se voir souvent aussi, avec une femme enceinte sur les bras, ça va y aller. mdrr  
Bienvenue parmi nous la toute belle ! bril
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Invité

MessageSujet: Re: ~ we all are ghosts to you.   Sam 14 Sep - 18:36

EMIIIIII bril   en JLC oh c'est cool ça  
Bienvenue ici et garde moi un lien surtout. héhé 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Invité

MessageSujet: Re: ~ we all are ghosts to you.   Sam 14 Sep - 18:40

ASYA ~ j'aurais pris Hayley si elle m'était pas passé sous le nez bril merci beaucoup bunny 

TAM ~ Chuck accueillera et fera découvrir les meilleurs gâteaux à TAM haan merci I love you

CLEA ~ gosh, holland dingue  ahem, je veux n'importe quelle lien pour une aussi jolie femme enceinte excited 

MINOUUUUUUUUU amen2 youuh youuh ~ t'es trop sexy avec IAN chou Je vais te harceler pour qu'on trouve un lien fouet 

au passage, c'est possible de me réserver la belle ou c'est trop tard heart2 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Invité

MessageSujet: Re: ~ we all are ghosts to you.   Sam 14 Sep - 19:22

Oh mais quand tu veux pour le lien quoi, avec Jenna d'amour c'était inévitable, et ta signature, j'avais la même chanson pour la mienne pas plus tard qu'hier. please bril amen 
Et je te la garde sans souci ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Invité

MessageSujet: Re: ~ we all are ghosts to you.   Dim 15 Sep - 14:19

    Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche. bril
    coleman heart2 bed
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Invité

MessageSujet: Re: ~ we all are ghosts to you.   Dim 15 Sep - 15:33

La belle Jenna Louise I love you

Bienvenue et bonne chance pour ta fichette bril 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Invité

MessageSujet: Re: ~ we all are ghosts to you.   Dim 15 Sep - 17:39

LILY (je me permet bril ) ~ je veux qu'on se trouve du positif, parce que je ne peux que vouloir de ça avec Holland  et la signature, c'est un signe, nous faut quelque chose d'épique ! dingue 

SIDJAY ~ gosh, quel pseudo de fou ! Merciii I love you

SEVEN ~ willa c'est un peu ma première déesse, elle est juste parfaite et puis, dans Arrow quoi amen bave 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Invité

MessageSujet: Re: ~ we all are ghosts to you.   Dim 15 Sep - 20:50

YOU'RE IN BABY

Bravo pretty face, tu fais maintenant partie de l'aventure de Filthy Dirty Laundry !  Mais attention, il te faut encore passer par le bottin des vavas, pour vérifier que ton visage est unique et qu'il t'appartient à présent.  N'oublie pas de venir faire ta demande de logement, histoire de ne pas dormir sous les ponts, d'être dans l'un des beaux immeubles ou ailleurs.  Par la suite, il faut tout de même te sociabiliser darling, et pour ça, je ne connais rien de mieux qu'une bonne vieille demande de liens, si si, promis. Après ça ? Tu devrais lire le système de point, il te permettra peut-être un jour d'avoir des cadeaux. Je n'ai plus qu'à te souhaiter bon jeu, à te recommander de faire attention à ton petit secret, tu vas en avoir besoin, le Corbeau est partout.  

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ~ we all are ghosts to you.   

Revenir en haut Aller en bas
 

~ we all are ghosts to you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Crimson Ghosts
» Jacco Gardner + Dead Ghosts - 22/02/13
» Zola Jesus
» How To Destroy Angels
» Ghost Of Breslau (Dark Ambient - Pologne)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: WHERE OUR STORY BEGINS :: tell me about you :: welcome in los andreas-